Changer portes et fenêtres !

Les raisons du changement

Lorsque les portes et fenêtres vieillissent, la performance énergétique est nécessairement inférieure. Dans ce cadre, un tel chantier de rénovation devient non plus un poste de dépense, mais un véritable investissement. Les menuiseries représentent en effet une part importante des déperditions de chaleur d’un logement et leur remplacement peut parfois permettre un gain de 30% sur le chauffage, notamment si vos vieilles fenêtres sont à simple vitrage.

Changer ses fenêtres permet aussi d’améliorer l’isolation phonique. Enfin, changer ses fenêtres, c’est aussi l’occasion de renforcer la sécurité de son logement avec des verres retardateurs d’effraction.

Choisir la méthode de pose

Pour changer ses fenêtres, il existe deux méthodes : le changement total ou le changement de l’ouvrant seul.

Si on constate que la partie fixe qui est liée au mur est en bon état, il est possible de le maintenir en place et de venir « insérer » une autre fenêtre dans l’espace libéré. Cette méthode dite « pose en rénovation » présente bien sûr l’avantage de simplifier considérablement les travaux et donc le temps d’intervention. C’est aussi l’occasion, pour le professionnel de vérifier si la liaison entre l’ancien dormant et le mur porteur est bien étanche. En effet, le risque de déperdition est tel que vous perdriez tout le bénéfice de vos travaux si ce n’était pas le cas.

Si vous optez pour un changement total, la tâche sera sinon plus complexe du moins plus longue car le professionnel devra desceller et intervenir sur la maçonnerie pour sceller le nouveau dormant.

Opter pour des menuiseries adaptées

Le choix des matériaux ne conditionne pas nécessairement le pouvoir isolant mais plutôt sa longévité et la nécessité éventuelle d’un entretien spécifique. En fonction de votre budget, de vos goûts et de votre désir de vous impliquer dans l’entretien de vos huisseries, plusieurs alternatives s’offrent à vous.

  • Le bois : chaleur, contact, les ouvertures en bois ont pour principal avantage de s’intégrer parfaitement aux façades de maison traditionnelles. Le principal défaut du bois, c’est la nécessité d’un entretien régulier dans le temps pour en préserver l’esthétisme et la durée de vie.
  • Les atouts de l’aluminium : le principal avantage de l’aluminium est le gain de 10 à 25 % de surface de vitrage, par rapport au bois et au PVC. L’inconvénient, c’est en revanche le coût du matériau. En moyenne et à taille égale, les fenêtres en aluminium sont environ 25 à 30% plus chères que les ouvertures en bois ou PVC. La légèreté de l’aluminium confère à ces ouvertures de grandes performances mécaniques permettant la mise en place de grands formats.
  • Les qualités du PVC : les fenêtres en PVC sont privilégiées en France dans près de 60% des cas. Excellente résistance aux UV, faible entretien, décliné en différents coloris, le PVC présente de nombreux avantages.

Le choix du vitrage

Le double-vitrage est à ce jour l’offre la plus courante et offre un excellent pouvoir isolant (thermique comme phonique).

Pour les ouvertures exposées au rez-de-chaussée et sur la voie publique, on privilégiera des huisseries dotées de vitrages acoustiques et de retardateurs d’effraction.

Sur les façades exposées plein sud et fortement soumises aux rayonnements solaires, on envisagera des vitrages à contrôle solaire contre des vitrages à isolation thermique renforcée sur les autres façades.

Le type d’ouverture

Il existe plusieurs types de fenêtres :

  • Les fenêtres à recouvrement, dont les ouvrants chevauchent le dormant et souvent équipées d’une crémone de type traditionnelle.
  • Les fenêtres à rive droite avec ouvrant et dormant sur le même plan, ouverture à mouton et gueule-de-loup, crémone ou espagnolette en applique.
  • Les fenêtres coulissantes qui présentent l’avantage de réduire l’encombrement dans les pièces lorsqu’elles sont ouvertes.
  • Les fenêtres oscillo-battantes dont la partie supérieure bascule à 35° pour laisser circuler l’air tout en laissant la partie inférieure du battant hermétiquement close. Un gage de sécurité.

Renouvellement d’air

Changer ses fenêtres nécessite aussi de bien veiller à ce que la ventilation soit toujours bien assurée. Il est donc impératif d’anticiper en demandant conseil à un professionnel. Cela pourra vous conduire à installer des grilles d’aération ou un système de ventilation complémentaire.

Si, pour des raisons financières, vous devez procéder par étapes, faites d’abord changer les fenêtres situées dans les pièces les plus exposées. C’est là que vous ferez les meilleurs gains.

Choisir le meilleur prestataire

Lorsqu’il se déplace pour réaliser son étude et son devis, le professionnel doit prendre soin de s’assurer non seulement de l’état et de la qualité de l’existant (pour arbitrer entre un changement total ou une pose en rénovation) et s’assurer de l’état de la maçonnerie accueillant l’ouverture.

Enfin, pensez que ce type de travaux permet de bénéficier d’aides sous forme de crédit d’impôt ou de prêt bonifiés. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des professionnels qualifiés titulaires d’une mention « RGE ».

Les autorisations préalables

Une déclaration est obligatoire si vos travaux modifient l’aspect initial du bâtiment. Les travaux concernés peuvent porter sur :

  • Le remplacement d’une porte ou d’une fenêtre par un autre modèle.
  • Le percement d’une nouvelle fenêtre.

Vous devez envoyer votre dossier en 2 exemplaires par lettre recommandée avec avis de réception ou le déposer à la mairie de la commune où se situe le terrain.

Lorsque la déclaration préalable a été acceptée, vous disposez d’un délai de 2 ans à partir de la date d’obtention pour commencer les travaux. Passé ce délai, votre déclaration préalable n’est plus valable.

Actualités

Contactez QUALIBAT 

Les champs marqués d'une * sont requis.
* Mentions obligatoires
J'ai une question

chat with qualiboo

FERMER
20:00
Bonjour, je suis QualiBOT, votre assistant virtuel sur le site. Posez moi votre question, ci-dessous: