La qualification pas à pas

Une démarche simple en 3 étapes

Pour devenir une entreprise QUALIBAT, rien de plus simple, il vous suffit d’envoyer votre dossier de candidature, sous format papier ou informatique (via l’Espace entreprise), à l’agence en charge du département où est implanté le siège social de votre entreprise.

Que vous soyez une petite structure, une entreprise moyenne ou une multinationale, vous pouvez accéder à la reconnaissance incontestable d’une qualification ou d’une certification QUALIBAT. Vous profiterez de conseils avisés pour vous accompagner tout au long de l’instruction de votre demande.

Etape 1

Choisissez dans la nomenclature QUALIBAT la qualification qui correspond le mieux à votre spécialité.

Si vous avez plusieurs activités, un conseil : recentrez-vous sur l’essentiel, la part de travaux qui constitue votre véritable cœur de métier. Vous pourrez par la suite demander des extensions de qualifications pour les travaux connexes ou secondaires.

Choisissez au plus juste, en lisant bien la définition de travaux, car certaines qualifications requièrent un bureau d’études interne à l’entreprise, des moyens matériels spécifiques, un encadrement technique de chantier… N’oubliez pas que les qualifications et certifications QUALIBAT concernent toutes les typologies d’entreprises : des majors de la construction réalisant des ouvrages d’envergure exceptionnelle, aux artisans réalisant pour les particuliers un travail soigné mais de technicité plus courante.

Mettez dès le départ toutes les chances de votre côté : si vous n’êtes pas certain du choix, n’hésitez pas à demander conseil à nos équipes, elles sauront vous orienter.

Etape 2

Constituez votre dossier en y apportant le plus grand soin. 

Si vous omettez de fournir des informations ou de joindre des pièces, des compléments vous seront demandés et vous risquez ainsi de différer inutilement votre passage en commission ou de ne pas répondre totalement aux critères de la qualification.
Nous vous conseillons de préparer en priorité les éléments qui nécessitent d’être récupérés auprès de votre assureur, de votre comptable ou de vos clients : attestation de sinistralité, bilan, attestations de travaux…

Détaillez au mieux les références de travaux que vous allez présenter, ce sont vos faire-valoir : elles doivent convaincre les membres de commission qui sont tous des professionnels de la construction, de vos compétences et de votre savoir-faire.
Cette démonstration doit s’appuyer sur des devis descriptifs et quantitatifs suffisamment précis pour permettre d’estimer le travail réalisé, l’ampleur du chantier, les surfaces mises en œuvre… N’oubliez pas qu’un devis détaillé démontre aussi un certain sérieux !

Joignez impérativement les attestations de travaux de vos clients, ils doivent rendre un avis quant à la qualité de vos réalisations, le respect des délais et la tenue de vos chantiers.

Pour certaines qualifications de technicité confirmée, supérieure ou exceptionnelle, des compléments techniques sont exigés, tels que : photos, plans, notes de calculs…
Ne négligez jamais ces pièces qui illustrent très concrètement ce qui a été fait sur le chantier. Les photos doivent être prises avant, pendant et après les travaux, à différentes phases de l’exécution. Sans elles, comment savoir si la mise en œuvre est conforme aux règles de l’art et que les finitions sont soignées ?

Etape 3

Vous avez renvoyé votre dossier complet pour pouvoir être présenté dans les meilleures conditions devant la Commission d’examen.

Le jour J, votre dossier est analysé par un professionnel expert qui prépare une note de synthèse faisant ressortir les points forts et les éventuels points faibles de votre candidature et rend un avis global devant les membres de commission qui statuent in fine.

La décision se matérialise par l’envoi d’une « notification » dans les jours qui suivent la réunion.

Si elle est favorable, félicitations ! Vous êtes désormais titulaire d’un certificat officiel, reconnu de l’ensemble des acteurs de la construction et des Pouvoirs Publics. La compétence se démontre, et c’est bien là ce qui fait toute la valeur de votre qualification.

process qualification

 

 

Des coûts modérés

Le prix n’est pas un obstacle. Une entreprise qui souhaite une qualification s’acquitte de :

  • 150€ de frais de dossier tous les 4 ans.
    → Vous ne payez pas le dossier à proprement parler, mais le temps passé à l’instruire (l’autonomie financière de l’organisme est assurée exclusivement par les recettes des prestations qu’il rend).
  • 80€ par an de frais de certificat pour les plus petites entreprises et jusqu’à 1 200€ par an pour les plus grandes.
    → La tarification du certificat QUALIBAT est adaptée à la taille de chaque société.

Pour une entreprise de 1 à 5 salariés, cela représente donc un coût moyen annuel de moins de 120€.

Télécharger ici le tarif des nos prestations pour 2017

Actualités

Contactez QUALIBAT 

Les champs marqués d'une * sont requis.
* Mentions obligatoires
J'ai une question

chat with qualiboo

FERMER
06:14
Bonjour, je suis QualiBOT, votre assistant virtuel sur le site. Posez moi votre question, ci-dessous: