Toiture : un entretien régulier pour avoir l’esprit tranquille

En tuile, en ardoise, bac acier, en pente ou en terrasse, la toiture est une composante essentielle et sensible de votre habitation. Un entretien régulier vous prémunira des risques d’infiltration.

Sommaire

Explorer les différents niveaux d’entretien
Détecter les zones à risque
Vigilance accrue sur les émergences
Examiner les pièces de charpente
Du simple entretien à la rénovation
Optimisez l’isolation de la toiture
Des aides pour améliorer l’isolation de la toiture
Poser des fenêtres de toit
Les autorisations et déclarations préalables

Au fil des ans et compte tenu de l’augmentation régulière de la facture énergétique, la toiture de nos habitations joue un rôle éminemment plus important que celui de nous protéger des intempéries.

Elle est désormais véritablement devenue une barrière thermique qui nécessite par conséquent une isolation au moins comparable à celle qui sera appliquée sur les murs. Mieux encore, elle pourra constituer dans certains cas un centre de profit, si vous optez pour l’installation de panneaux photovoltaïques. En effet, une intervention en couverture peut constituer une bonne occasion de prévoir l’installation de panneaux solaires pour la production d’eau chaude sanitaire, ou de panneaux pour la production d’électricité.

Dans tous les cas de figure, un entretien régulier et rigoureux est la seule garantie d’une durée optimale de la toiture et de la charpente.

Explorer les différents niveaux d’entretien

La vérification des éléments de couverture comporte celle des parties courantes avec une attention particulière pour les arêtiers et noues (le joint, sortant ou rentrant, entre deux pans de la toiture), aux rives (les bords du toit aux pignons) et le faîtage (au sommet et changements de pentes).

Le même soin sera porté aux parties du toit qui en débordent (les saillies) car le vent est plus susceptible encore d’en soulever les éléments.

Dans le cas de terrassons en zinc, il faudra régulièrement inspecter l’état et la qualité des soudures, qui, soumises aux intempéries et aux fortes amplitudes thermiques peuvent céder la place à de microfissures nuisant à l’étanchéité de la couverture.

Détecter les zones à risque

Autre point sensible de votre toiture : la liaison entre les lucarnes, fenêtres de toit ou autres ouvertures avec les éléments de couverture. Il est utile de vérifier l’état et le positionnement des bavettes de raccordement (qui assurent la continuité de l’imperméabilité).

Vigilance accrue sur les émergences

Votre toiture comporte ce que les professionnels appellent des émergences : souches de cheminées, sorties de ventilation, prises d’air, etc., il faut donc aussi en vérifier la liaison avec les éléments de toiture. Au besoin, il peut s’avérer nécessaire de faire réaliser quelques petits travaux de maçonnerie ou d’appliquer des joints d’étanchéité.

Enfin, on accordera une attention particulière aux gouttières, descentes et regards d’eaux pluviales. Nettoyage, démoussage, réparation de fuites éventuelles, tout doit être fait pour faciliter l’évacuation de l’eau.

Examiner les pièces de charpente

A l’intérieur de la maison, l’inspection de la charpente concernera d’éventuelles attaques par des insectes détectables, notamment, à la présence de petits tas de sciure de bois. Une observation générale de l’état des pièces de bois qui supportent directement la couverture (chevrons, lattes et voliges) permettra aussi de vérifier leur bon état.

Lors de travaux de réfection impliquant la dépose de la couverture, un traitement contre les insectes xylophages est une précaution à ne pas éluder.

Du simple entretien à la rénovation

La couverture est aussi la partie de la maison qui est la plus exposée aux intempéries et qui concentre donc un maximum de risques : pluie, neige, vent sont parmi les plus violents. Mais elle est aussi attaquée par les dépôts de poussières, de feuilles ou par le développement de parasites comme les mousses, voire la pousse de végétaux. Elle nécessite au minimum un entretien.

Mais, en fonction de son état, elle peut faire l’objet d’une véritable rénovation permettant d’en améliorer les performances thermiques d’isolation ou de modifications permettant d’intégrer des éléments de confort : fenêtres pour éclairer des combles aménageables, panneaux solaires pour la production d’eau chaude sanitaire, etc.

L’entretien de la toiture porte essentiellement sur les éléments qui sont directement exposés aux intempéries. Mais quand il s’agit d’une toiture en pente, c’est aussi l’occasion de vérifier le bon état de la charpente qui la supporte.

Tuiles ou ardoises, plaques de fibres-ciment, bardeaux (de bois, de bitume…) vieillissent et se fragilisent. Soumis aux effets alternés des fortes chaleurs d’été et des périodes de gel d’hiver, ils peuvent se fendre, devenir cassant ou poreux. A la longue, ils ne remplissent plus leur fonction première. Sous les effets du vent, ils peuvent aussi se déplacer, surtout quand ce sont de petits éléments.

Il est donc nécessaire de vérifier régulièrement leur état et leur position. Mais cette vérification est aussi nécessaire, quelle que soit la saison, après une intervention imposant de marcher sur le toit comme la pose d’une antenne de télévision. Dans le cas de toiture ancienne vérifiez par ailleurs l’état des crochets d’ardoise. Une fois oxydés, ils ne jour plus nécessairement leur rôle.

Optimisez l’isolation de la toiture

Une intervention plus lourde sur la toiture, soit pour une réfection de certains éléments, est l’occasion d’intervenir pour améliorer de façon sensible le confort de votre maison. Cette amélioration passe par une bonne isolation qui est indispensable au confort d’hiver, et par une bonne ventilation, nécessaire d’une part à la bonne santé de votre toiture, d’autre part à un niveau de confort d’été satisfaisant.

La ventilation est assurée par la présence d’un écran de sous-toiture qui est un film tendu sous les éléments de couverture.

L’isolation peut être réalisée à l’aide d’isolants souples ou rigides. Les premiers devront être doublés si le comble est aménagé, les second sont souvent proposés avec un parement plâtre.

Des aides pour améliorer l’isolation de la toiture

Depuis le 1er janvier 2015, les critères techniques des travaux éligibles à l’éco-prêt à taux zéro en métropole sont identiques à ceux exigés pour obtenir le CITE.

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) permet de financer des travaux améliorant la consommation énergétique de votre logement. Il est accordé sous certaines conditions. Ce prêt est accordé jusqu’au 31 décembre 2018 et porte notamment sur l’amélioration de l’isolation de la toiture…

Poser des fenêtres de toit

La réfection de la couverture peut être aussi l’occasion de poser des fenêtres de toits qui apporteront la lumière du jour dans vos combles. Dans ce cas, veillez à choisir des fenêtres aux bonnes performances thermiques pour maintenir le niveau d’isolation de la maison.

Les autorisations et déclarations préalables

Lorsque le toit est refait à l’identique, et qu’aucune modification de charpente, ou de changement de matériaux n’est envisagée, une simple déclaration suffit.

En cas de rehausse de toit ou de modification de pente de toiture, il est nécessaire de faire une demande de permis de construire. La hauteur de votre construction ne doit pas dépasser la hauteur maximale autorisée pour votre terrain.

Par ailleurs, un permis de construire est obligatoire pour toute création de surface habitable de plus de 20 m² (40 m² lorsque la commune est dotée d’un PLU. Consultez le PLU de votre commune pour savoir quelles sont les conditions de surélévation de toiture ou de modification de pente pour votre charpente. Si vous habitez dans un endroit classé ou à proximité d’un monument historique, votre demande sera alors supervisée par l’Architecte des Bâtiments de France, ce qui allongera forcément les délais. Ce dernier pourra, selon les cas, vous imposer des règles concernant les matériaux utilisés par exemple.

Actualités

Contactez QUALIBAT 

Les champs marqués d'une * sont requis.
* Mentions obligatoires
J'ai une question

chat with qualiboo

FERMER
12:29
Bonjour, je suis QualiBOT, votre assistant virtuel sur le site. Posez moi votre question, ci-dessous: