Lexique

Pour bien exprimer vos besoins et mieux comprendre les solutions qui vous sont proposées, QUALIBAT met à votre disposition un lexique.

Cliquez sur la/les lettres ci-dessous pour accéder aux définitions : 
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Acrotère : Muret constituant un relevé en périphérie des terrasses.

Acte Authentique : Acte reçu par un officier public (ex: notaire) rédigé selon les formalités requises et ayant une force probante particulière. 

Acte sous seing privé : Acte rédigé et signé par les parties sans intervention d’un officier public.

Adduction d’eau Canalisations permettant le branchement au réseau public de distribution d’eau potable.

Adjuvant : Produit chimique que l’on incorpore dans les bétons et mortiers afin de modifier, d’améliorer, ou de compléter certaines de leurs caractéristiques à l’état frais et/ou durci.

Adoucisseur d’eau : Appareil permettant de rendre l’eau moins calcaire.

Aérothermes : Appareils de chauffage diffusant de l’air chaud dans la pièce à chauffer.

AEV (classement) : Chaque fenêtre a un niveau de classification AEV en fonction de ses performances : A perméabilité à l’air, E étanchéité à l’eau, V résistance au vent. Ce classement se fait en fonction de la région d’habitation, il est donc important de déterminer la classification AEV des fenêtres dont vous aurez besoin avant installation.

Agenceur : Action de drainer. Dispositif de collecte et d’évacuation des eaux d’infiltration pour protéger le bâtiment de l’humidité.

Agrégats : Eléments minéraux entrant dans la composition des bétons ou des mortiers (sable, gravillons, cailloux)

Air frais : Désigne l’air neuf, en provenance de l’extérieur, destiné à renouveler l’air vicié à l’intérieur du bâtiment.

Aisselier : Pièce oblique assurant la rigidité de l’angle formé par la panne faîtière et le poinçon. De manière générale, on appelle aisselier toute pièce destinée à renforcer un assemblage de charpente.

Allège : Partie du mur située entre le sol et le bas d’une fenêtre.

Appui : Pièce basse du dormant d’une menuiserie venant s’appuyer sur la maçonnerie (pièce d’appui). Partie inférieure de la maçonnerie recevant la fenêtre.

Arbalétrier : Élément rampant support des pannes, il fait partie de la ferme qui structure la charpente d’une toiture.

Ardoises : Feuilles de schiste minces et légères employées en couverture. Utilisables pour des toits dont la pente peut varier de 20% à la verticale.

Arêtier : Ligne en saillie formée à la jonction de deux pans de toiture.

Armatures : Structures en acier incorporées au béton permettant de donner aux ouvrages en béton armé leur résistance aux efforts de flexion et de traction.

Assainissement : Réseau de collecte et d’évacuation des eaux vannes, eaux usées et eaux pluviales.

Atrier : Fabricant, monteur, vendeur de cheminées ; le maître-âtrier réalise ou restaure des cheminées en marbre, pierres, bois…

Autoporteur : Se dit d’une structure assurant sa propre stabilité sans être reliée à d’autres ouvrages.

Auvent : Ouvrage en saillie en façade (toiture ou dalle) situé généralement au-dessus des portes d’entrée.

B

Bacs métalliques : Eléments métalliques en acier, bacs autoporteurs utilisés en couverture sur charpentes ou en supports d’étanchéité.

Baie : Ouverture dans un mur fermée par une fenêtre. La baie est dite libre lorsqu’elle ne reçoit pas de menuiserie.

Balcon : Dalle accessible en saillie sur une façade et protégée par un garde-corps.

Balustrade : Garde-corps composé de balustres (éléments tournés en pierre ou en bois), disposé en périphérie de balcons et terrasses.

Bardage : Revêtement de finition des façades monté sur ossature. Il peut être constitué de plaques de métal, de pierre, de bois…

Bardeau : Eléments de bois ou d’asphalte recouvrant toitures et murs exposés aux intempéries.

Bastaing : Grosse pièce de bois de section rectangulaire utilisée pour la construction de la charpente.

Bâtiment BBC : Bâtiment Basse Consommation. Selon la réglementation RT2012 qui sera généralisée aux bâtiments d’habitation neufs en janvier 2013, ce label prévoit une consommation maximale de 50 kWhep/m2/an (ep= énergie primaire), à moduler en fonction de la zone géographique, de l’altitude, de la surface habitable…

Bâtiment performant : Bâtiment considéré efficace au point de vue énergétique.

Bâtiment vert : Bâtiment intégrant un souci d’impact négligeable sur l’environnement, durant sa construction et après sa mise en service.

Béton : Matériau de construction composé d’agrégats (sable, gravier, cailloux) et d’un liant (ciment).

Béton Armé : Béton incorporant une armature en acier lui conférant sa résistance aux efforts de flexion et de traction.

Béton cellulaire : Béton non armé léger comportant de multiples petites bulles qui lui confèrent de bonnes qualités d’isolation thermique.

Béton précontraint : Béton armé dont les armatures sont mises en tension avant coulage. Le béton est mis en compression par les tiges d’acier.

Biomasse : Désigne l’ensemble des matières organiques pouvant devenir une source d’énergie par combustion.

Boisseau : Eléments préfabriqués permettant le montage, par emboîtement, de conduits de cheminée ou de ventilation.

Bow-window : Ouvrage vitré en avancée sur une façade.

Briques : Eléments de construction préfabriqués à base d’argiles. Elles peuvent être pleines ou creuses.

C

Caillebotis : Treillis en métal, plastique ou bois, formant une plate-forme isolée du sol et pouvant servir de grille d’aération, de marches, d’antidérapant, de dispositifs brise-soleil, etc…

Calepinage : Représentation de la disposition d’éléments (détail des joints d’une façade, motifs d’un revêtement type carrelage associant plusieurs couleur, etc.) afin de permettre de visualiser la manière dont les éléments seront disposés, et de prévoir le nombre et le type d’éléments nécessaires.

Caloporteur : Ce dit d’un fluide, utilisé pour porter l’énergie qu’il reçoit d’un générateur de chaleur (chaudière, capteur solaire, etc.) vers des appareils d’accumulation ou de diffusion de la chaleur (radiateurs, bouches d’air chaud, échangeurs, etc.).

Calorifugeage : Mise en place de matériaux permettant d’éviter les pertes d’énergie entre le générateur et les points de distribution de chaleur.

Canalisateur : Spécialiste de la mise en œuvre des canalisations : tuyaux des réseaux d’eau potable et d’assainissement, systèmes d’évacuation des eaux… Il pose les raccords et réalise des tranchées.

Chape : Couche de mortier à base de ciment ou de chaux, réalisé au sol sur une forme-support afin de mettre le sol au niveau général voulu et  de lui donner une bonne planéité générale.

Chapiste : Spécialiste de la réalisation de chapes.Spécialiste de la réalisation de chapes.

Charpente : Assemblage de pièces de métal ou de bois qui servent à soutenir ou couvrir des constructions et qui fait partie de la toiture.

Charpentier métallique : Spécialiste des réalisations de charpentes métalliques.

Chaudronnerie : Activité de mise en œuvre des métaux en feuilles.

Chaudronnier : Spécialiste des travaux de chaudronnerie, il travaille les métaux pour leurs donner une forme, puis assemblage par pliage, soudage ou emboutissage.

Chevron : Pièces de bois équarries fixées sur les charpentes et supportant les matériaux de couverture.

Cloquage : Soulèvement du film de peinture sous la forme d’une cloque ou bulle.

Compresseur : Le compresseur d’une pompe à chaleur sert à comprimer le gaz, ce qui permet de produire un transfert de chaleur d’un coté à l’autre d’un circuit frigorifique.

Corbeau : Élément saillant d’un mur.

Cordiste : Compagnon qui, travaillant en hauteur sur une corde, effectue des travaux d’accès difficile sans utiliser d’échafaudage ni d’autre moyen d’élévation.

Couvreur : Spécialiste de la pose, de l’entretien et de la réparation de la couverture. Il travaille des matériaux divers tel que : les tuiles, l’ardoise, le zinc, les tôles, le bitume, le chaume, les bardeaux, le bois…

Cuvelage : L’ensemble des matériaux et des opérations d’étanchéité des parois d’un local souterrain, d’une cuve, d’un réservoir,  etc., réalisé avec un enduit étanche.

D

Dalle : Surface horizontale en béton reposant sur la structure d’une construction.

Dallagiste : Professionnel du bâtiment spécialiste de la pose de revêtement de sol intérieur ou extérieur en éléments durs, taillés ou préfabriqués.

Déclaration d’achèvement des travaux : Déclaration signée du constructeur qui doit être adressée à la mairie dans un délai de 30 jours à partir de l’achèvement des travaux.

Démolisseur : Entrepreneur spécialiste de la destruction des ouvrages, il assure aussi l’évacuation des éléments et gravats correspondants.

Désamianter : Opération visant à éliminer la totalité de l’amiante présente dans un bâtiment.

Détendeur : Le détendeur d’une pompe à chaleur est la partie du circuit dans laquelle le fluide frigorigène va perdre sa pression, et sa température s’abaisser.

Disjoncteur : Interrupteur de sécurité qui coupe le circuit électrique en cas de surtension.

Domotique : Ensemble des techniques de l’électronique, d’automatisme, de l’informatique et des télécommunications utilisées dans les bâtiments et visant à apporter des fonctions de confort, de sécurité et de communication.

Dormant : Partie fixe des d’une menuiserie recevant les éléments ouvrants.

Doublage : Revêtement rapporté contre une paroi et permettant d’assurer une meilleure isolation thermique ou acoustique.

Drain : Conduit souterrain permettant de capter et d’évacuer les eaux souterraines.

Drainage : Action de drainer. Dispositif de collecte et d’évacuation des eaux d’infiltration pour protéger le bâtiment de l’humidité.

E

Eaux usées – Eaux vanne : Les eaux usées sont les eaux évacuées des cuisines et salles de bains. Les eaux vannes sont les eaux évacuées des WC.

Écoconstruction : Construire, rénover ou réhabiliter un bâtiment de manière « écologique », c’est à dire en prenant en compte à chaque étape de la construction et de son utilisation, les thèmes environnementaux (pollution, eau, énergie, déchets, santé, paysage, etc.).

Echantignolle (ou chantignolle) : Cale prismatique en bois clouée sur l’arbalétrier et dont le rôle est de soutenir les pannes intermédiaires

Echiffre : Mur servant d’appui aux marches d’un escalier.

Emmarchement : Largeur d’un escalier.

Entrait : Pièce de bois de charpente horizontal, permettant de maintenir l’écartement des arbalétriers.

Enveloppe thermique : Paroi horizontale, verticale ou inclinée, enfouie ou à l’air libre, séparant l’environnement intérieur et extérieur, et à travers laquelle migrent chaleur et vapeur d’eau.

Équipements : Désigne l’ensemble des installations de confort d’un bâtiment : chauffage, ventilation, sanitaires, réseaux électriques, dispositifs d’alarme, etc.

Escaliers : Les escaliers peuvent avoir différentes configurations. Escalier droit, escalier balancé (marches tournantes), escalier hélicoïdal (marches rayonnant autour d’un axe central), escalier à la française (alternance de volées droites et de paliers), escalier à quartier tournant… 

Espagnolette : Serrure à poignée tournante servant à fermer et à ouvrir des volets.

Étanche : Se dit d’une paroi qui fait entièrement obstacle au passage d’un élément : eau, air, lumière, poussières…

Étancheur : Spécialiste des travaux d’étanchéité.

Étiquette énergétique : L’étiquette énergétique d’un bâtiment est établie suite à un diagnostic de performance énergétique (DPE) et permet de connaître la consommation d’énergie primaire de celui-ci ; elle comprend 7 classes, de A à G, A correspondant à la meilleure performance, G à la plus mauvaise.

Étanchéité : Complexes bitumineux permettant la mise hors d’eau des terrasses.

Ébrasement : Epaisseur d’un mur au droit d’une fenêtre ou d’une porte.

Élévation : Façade d’un bâtiment.

F

Façadier : Entrepreneur spécialisé dans la finition extérieure des bâtiments afin de protéger, d’imperméabiliser et d’isoler les façades.

Faîtage : Arête horizontale formée par la jonction de deux pans de toiture dans leur partie haute.

Faux plafond : Plafond léger suspendu ou posé sur ossature en sous face du plancher ou de la dalle structurante.

FDES : Fiches de Déclarations Environnementales et Sanitaires : proposent un bilan environnemental des matériaux de construction pouvant être utilisé dans un projet, ceci dans le but de minimiser leur impact sur l’environnement et la santé.

Fenêtre : Menuiserie vitrée de différents types.

Fenêtre à guillotine : Panneaux coulissant suivant des rails verticaux situés de part et d’autre du châssis.

Fenêtre à l’anglaise : Le vantail ouvre vers l’extérieur selon un axe vertical latéral.

Fenêtre à la française : Le vantail ouvre vers l’intérieur suivant un axe vertical latéral.

Fenêtre à soufflet : Le vantail bascule vers l’intérieur autour d’un axe horizontal en partie basse.

Fenêtre basculante : Le vantail bascule autour d’un axe central horizontal.

Fenêtre coulissante : Panneaux coulissant suivant des rails horizontaux haut et bas.

Fenêtre pivotante : Le vantail pivote autour d’un axe central vertical.

Ferme : Assemblage en bois ou en métal, généralement triangulé, formant la structure principale d’une charpente.

Ferronnier : Artisan spécialisé dans la fabrication et la mise en place de pièces de serrurerie et de ferrures du bâtiment à caractère artistique. Le ferronnier spécialiste de l’ornementation est appelé feuillagiste.

Frigoriste : Spécialiste de l’installation et de l’entretien des machines de production de froid.

Fumiste : Entrepreneur spécialiste qui répare et construit les conduits de cheminées et effectue les travaux contribuant l’évacuation des fumées.

Flocage : Projection de fibres mélangées à un liant en vue d’assurer l’isolation thermique d’une surface.

Fondations : Assises des structures d’une construction. Les fondations sont conçues en fonction de la nature des sols. Fondations superficielles sur de bons sols (roche, matériau compact et sec…) et pieux sur les sols de mauvaise qualité (remblais, sols poreux…).

Fourreau : Gaine permettant de protéger les câbles et canalisations dans les traversées de maçonnerie ou dans le sol.

Fruit : Ecart d’aplomb d’une paroi par rapport à la verticale.

G

Gaine : Chute verticale encloisonnée dans laquelle sont groupées diverses canalisations, évacuations, conduites de ventilation…

Garde-corps : Barreaux de bois ou métalliques soutenant la main courante et prenant appui sur le limon.

Générateur : De façon générale, appareil qui produit de la chaleur sans utiliser de fluide caloporteur intermédiaire.

Géotechnicien : Spécialiste qui étudie les sols et les sous-sols en vue d’adapter les travaux des constructeurs à un terrain donné, et ainsi éviter qu’ils ne présentent des risques d’écroulement ou autres dégâts sur la nature.

Géotextile : Désigne les tissus à base de fibres synthétiques, tissées ou non, et perméable à l’eau (contrairement aux géomembranes).

Géothermie : Science et utilisation de la chaleur stockée dans le sous-sol ; la plus représentative est l’exploitation des sources chaudes pour le chauffage urbain (par exemple à Melun).

Giron : Largeur des marches d’escaliers.

Gouttière : Profilés métalliques disposé en partie basse des toitures et destinés à recueillir les eaux pluviales et à les canaliser vers les évacuations.

Gros-œuvre : Eléments structurants d’une construction. (Fondations, murs, dalles, toitures…) qui composent son ossature et assurent sa stabilité.

H

Hors d’air / Hors d’eau : Se dit d’une construction dont la couverture les portes et les fenêtres sont posées.

Hourdis : Eléments préfabriqués de remplissage disposés entre les solives ou les poutrelles d’un plancher. 

Huisserie : Bâti d’une porte extérieure ou intérieure composée de deux montants verticaux (poteaux ou jambages) et d’une traverse horizontale (linteau).

Hydrofuge : Se dit d’un matériau imperméable à l’eau.

Hygrométrie : Quantité d’humidité contenue dans l’air.

I

Identification : Les caractéristiques d’identification d’un matériaux ou d’un produit sont les caractéristiques physiques qui permettent de contrôler sa conformité avec des spécifications.

Ignifuge : Se dit d’un matériau traité pour offrir une meilleure résistance au feu.

Imposte : Menuiserie fixe ou ouvrante située au dessus d’une porte ou d’une fenêtre.

Impôts locaux : Concernent la taxe locale d’équipement (TLE), la taxe d’habitation, la taxe foncière, y compris la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

Impression : Première couche de peinture diluée permettant la préparation des ouvrages à traiter.

Infrastructure : Parties inférieures des structures, généralement enterrées.

Insert de cheminée : Foyer fermé conçu pour être encastré dans le volume d’une cheminée existante à foyer ouvert.

Insonorisation : Ensemble des techniques et procédés qui permettent d’atténuer les sons.

Isolation : Matériaux mis en œuvre en vue de gérer les transmissions thermiques ou acoustiques au travers des parois. 

Isolation thermique : Le coefficient K mesure le pouvoir isolant d’une paroi. Les matériaux de base permettant d’assurer une bonne isolation thermique sont la laine de verre ou de roche, le polystyrène, le béton cellulaire… 

J

Joint : Espace situé entre deux éléments. Le joint de dilatation permet de compenser les variations dimensionnelles des matériaux dues à des écarts de température.

Joue : Face latérale d’un ouvrage.

L

Laitance : Matière blanche poudreuse apparaissant à la surface des ouvrages en béton. 

Lambourde : La lambourde de parquet est une pièce en bois, clouée ou vissée par-dessus les solives composant le plancher, destinée à recevoir le parquet ou les dalles de plancher en bois aggloméré. La lambourde de plancher est une pièce en bois longue, fixée le long du mur ou accrochée au long de la poutre porteuse, et qui supporte par dessous les extrémités des solives qui recevront le plancher.

Lambris : Assemblage de panneaux de bois permettant une finition décorative des surfaces.

Lasure : Peinture ou vernis permettant la coloration et la protection du bois tout en laissant apparent son vinage.

Latte : Pièce de bois support des éléments de couverture.

Limon : Pièce en bois en béton ou en métal supportant les marches d’un escalier.

Linteau : Poutre horizontale située au dessus d’une ouverture.

Listel : Carrelage linéaire utilisé en frise décorative.

Loggia : Balcon couvert et fermé latéralement, ne faisant pas saillie par rapport au plan de la façade.

Lucarne : Ouvrage situé en saille de la toiture et intégrant un châssis.

M

M0 : Classe de matériau qui rassemble l’ensemble des matériaux de construction non combustibles (plâtre, béton, acier, etc…)

M1 / Flamme retardant : Classe de matériau qui rassemble l’ensemble des matériaux de construction non inflammables. La classification continue jusqu’à M5 qui est très facilement inflammable.

Main courante : Partie haute d’un garde-corps, ou barre d’appui longeant une paroi.

Maître d’œuvre : Celui qui est chargé de la conception et de la conduite opérationnelle des travaux pour le compte de son client. Selon le type de travaux, le maître d’œuvre peut être un architecte, un ingénieur, un bureau d’études ou d’ingénierie…

Maître d’ouvrage : C’est le « client », personne physique ou morale pour le compte de qui les travaux sont exécutés.

Malfaçon : Défaut d’exécution d’un ouvrage, quelle qu’en soit la cause : inexpérience, manque de soin, conditions de réalisations inadaptées, excès d’économie de matériau, inadéquation des matériaux, etc.

Mansardé : Se dit d’un espace aménagé dans des « combles à la Mansart ». Le comble est formé par deux pans brisés. La partie basse ayant un angle proche de la verticale.

Marbrier : Entrepreneur spécialiste du travail du marbre.

Marquise : Auvent situé au-dessus d’une porte d’entrée, souvent vitré.

Métallier : Spécialiste de la fabrication et de la pose des produits métallurgiques en produits finis ou ouvrages du bâtiment.

Mezzanine : Plancher complémentaire aménagé dans une pièce offrant une grande hauteur sous plafond.

Mélangeur : Appareil composé de deux robinets (eau froide et eau chaude) alimentant un même bec. Réglage manuel de chaque robinet.

Miroitier : Spécialiste de la taille et de la pose des vitrages, des glaces et des miroirs.

Mitigeur : Robinet composé d’une manette et d’un bec. Réglage de la température et du débit par la manette.

Modulaires : Mode de construction basé sur un ensemble de modules, d’un gabarit prédéfini permettant plusieurs possibilités de forme.

Moellon : Eléments de pierre de forme irrégulière utilisé en maçonnerie.

Monocoque (piscine) : Piscine préfabriquée industriellement par moulage, en un seul bloc et installée après des travaux de terrassement et de remblai.

Mosaïste : Artisan ou artiste spécialisé dans la réalisation de mosaïques.

Mur aveugle : Mur sans ouvertures.

Mur bahut : Mur de faible hauteur formant soubassement.

Mur banché : Mur en béton armé.

Mur de refend : Mur porteur situé à l’intérieur de la construction et reliant les façades ou les pignons entre eux.

Mur de soutènement : Mur permettant de résister à des poussées latérales (poussées des terres en sous-sol…)

Mur mitoyen : Mur situé sur la limite séparative entre deux propriétés.

Mur pignon : Mur latéral d’une construction, perpendiculaire aux façades principales.

Mur porteur : Mur structurant assurant la descente des charges d’une construction.

N

Noue : Angle rentrant former par l’intersection de deux pans de toiture. 

O

Œil de bœuf : Lucarne inscrivant un châssis circulaire ou ovale. 

Ouvrant : Élément mobile de la menuiserie (voir vantail).

P

Panne : Pièce de charpente horizontale. Elle repose les fermes et supporte les chevrons.

Pare-vapeur : Feuille étanche destinée à barrer le passage de la vapeur d’eau.

Parement : Matériau de surface assurant la finition d’une paroi (plaquettes de brique, pierre…).

Parfait achèvement : C’est l’obligation qu’a un entrepreneur de livrer un ouvrage conforme, d’en garantir le bon fonctionnement et de réparer tout désordre qui lui serait notifié dans un délai d’un an après la réception des travaux.

Parpaings : Blocs parallélépipédiques en béton, existent en plusieurs épaisseurs, utilisés pour la construction des murs porteurs ou de cloisons de distribution.

Parquet : Revêtement de sol constitué par l’assemblage de lames de bois.

Parqueteur : Spécialiste de la pose et de la finition des parquets.

Patio : Cour intérieure, encadrée par du bâti.

Paumelle invisible : Organe de rotation dissimulé dans l’épaisseur des profils améliorant l’esthétique et les performances des fenêtres et portes fenêtres.

Pavés de verre : Briques de verre translucides dont l’assemblage assure un passage de lumière sans permettre une vue directe.

Paysagiste : Spécialiste de l’aménagement des espaces extérieurs.

Pergola : Structure composée de poteaux et de petites poutrelles à claire – voie généralement destinée à recevoir des plantes grimpantes.

Permis de construire : Autorisation obligatoire pour construire, effectuer une extension ou une rénovation. La demande de permis de construire est déposée à la mairie du lieu de la construction. Elle est constituée du projet architectural et des pièces administratives nécessaires. Le délai d’instruction est généralement de 2 mois. Le délai peut être plus long selon les services consultés, dans ce cas le délai est précisé par l’administration.

Photovoltaïque : Qui concerne le phénomène de conversion de l’énergie lumineuse en énergie électrique.

Photovoltaïcien : Spécialiste de la pose de panneaux photovoltaïques.

Pieuvre : Ensemble de fils électriques partant du centre d’une dalle et qui rayonnent vers les interrupteurs. Ce dispositif est noyé dans le béton de la dalle.

Plan d’occupation des sols (P.O.S) : Document fixant les règles générales et les servitudes d’utilisation des sols d’une commune. Pour chaque zone définie le P.O.S. fixe le Coefficient d’occupation des sols (C.O.S.) qui détermine la densité des constructions autorisée.

Plan de masse : Plan présentant les limites du terrain et son orientation, l’implantation de la construction par rapport aux limites du terrain, le tracé des voies de dessertes et les raccordements. Le plan masse fait figurer le plan des toitures de la construction.

Plan de situation : Plan permettant de situer le terrain concerné par rapport à la commune dans lequel il s’inscrit.

Plaquiste : Spécialiste des ouvrages de doublage, de cloisonnement et de plafonnage réalisés avec des plaques de plâtre.

Plâtrier : Spécialiste des ouvrages en plâtre.

Poinçon : Pièce centrale et verticale d’une ferme. Elle relie les arbalétriers à l’entrait.

Pont thermique : Rupture de continuité dans l’isolation thermique d’un ouvrage. Ce pont thermique peut entraîner de la condensation.

Portée : distance séparant deux appuis soutenant une structure ou un élément de celle-ci.

P.V.A. : Acétate de Polyvinyle.

P.V.C. : Matériau de synthèse utilisé couramment pour la fabrication des menuiseries extérieures.

Q

Queues de vaches : Ce sont les parties de bois de la charpente qui dépassent du droit de la façade, appelées plus couramment dessous de toit.

R

Radier : Type de fondation utilisé sur les sols instables. Il est constitué d’une dalle en béton armé, réalisée sous toute la surface d’un bâtiment. Le radier permet une répartition homogène des charges sur le terrain.

Ragréage : Enduit étalé sur une surface brute pour l’homogénéiser avant la mise en place d’un revêtement de finition.

Ravalement : Se dit de la préparation des fonds d’une façade neuve, et du nettoyage d’une façade ancienne.

Ravaleur : Entrepreneur spécialiste des ravalements.

Réception des travaux : C’est l’acte par lequel le maître d’ouvrage déclare recevoir les travaux (avec ou sans réserves) en présence du constructeur. Elle fait l’objet d’un procès verbal de réception, et constitue le point de départ des différents délais de garantie.

Refend : Voir mur.

Réhabilitation : Travaux d’amélioration générale, ou de mise en conformité d’un bâtiment avec les normes en vigueur : normes de confort électrique et sanitaire, chauffage, isolation thermique et phonique, équipements de confort, etc.

Rénovation : Opérations par lesquelles un bâtiment ou l’un de ses éléments voit sa condition améliorée. La rénovation peut comporter aussi le changement d’équipements vétustes, ainsi que la modification des cloisonnements et de la distribution intérieure des locaux.

Résilient : Aptitude d’un matériau à reprendre sa forme initiale après avoir reçu un choc.

Révision : Procédure de contrôle permettant de vérifier qu’à l’expiration du délai de validité de la qualification ou de la certification, l’entreprise remplit toujours les exigences initiales.

S

Sablage : Procédé de nettoyage des façades par projection de matière (sable ou une poudre abrasive) sans ajout d’eau.

Second œuvre : Travaux de bâtiment qui ne font pas partie du gros œuvre, et qui ne participent pas à la stabilité et à la cohésion d’une construction : les enduits de parement, la plomberie, les revêtements de sol, etc.

Semelle filante : En partie basse des fondations, elles sont situées sous les murs porteurs et les poteaux.

Seuil : Traverse basse du dormant d’une porte fenêtre ou d’une porte d’entrée.

Surface habitable : Surface de plancher calculée après déduction de l’emprise des murs, des cloisons, des caves, des sous-sols, des balcons et locaux dont la hauteur est inférieure à 1,80m.

SHOB (Surface Hors Œuvre Brut) : Somme des surfaces de plancher de chaque niveau, des surfaces des toitures terrasses, des balcons ou loggias et des surfaces non closes situées au rez-de-chaussée, auxquelles s’ajoutent l’épaisseur des murs et cloisons.

SHON (Surface Hors Œuvre Nette) : Obtenue en déduisant de la SHOB les surfaces de plancher suivantes : sous-sol ou comble non aménageables, toitures terrasses, balcons, loggias et surfaces non closes situées au rez-de-chaussée, bâtiments affectés au stationnement des véhicules, bâtiments d’exploitation agricole

Siphon : Dispositif qui équipe les évacuations d’eau pour empêcher l’air de circuler, éviter les odeurs et retenir les matières solides entrainées par l’eau.

Solier-moquettiste : Spécialiste qui pose tous les revêtements autres que le carrelage et le parquet traditionnel.

Solive : Longue pièce de bois dont les extrémités prennent appui sur les murs porteurs ou sur une poutre pour composer l’ossature d’un plancher.

Soubassement : Assise d’une construction. En menuiserie, il s’agit de la partie basse d’une fenêtre munie d’un vitrage ou d’un remplissage.

Souche : La souche d’une cheminée est le conduit maçonné émergeant de la couverture.

Sous Œuvre : Travaux se rapportant aux fondations.

Soutènement : Voir mur.

Staff : Plâtre armé de fibres utilisé pour les moulages et les faux plafonds.

Staffeur ornemaniste : Le staffeur-ornemaniste réalise des éléments de décoration en plâtre (staff) ou en matériau imitant la pierre (stuc) pour habiller un intérieur ou restaurer une construction ancienne.

Stuc : Mélange à base de plâtre imitant le marbre.

Stylobates : Plinthes épousant la forme des marches et contremarches.

Substrat : Matériau qui en soutient ou supporte un autre – même si ce n’est pas nécessairement sa fonction première.

T

Terrassement : Modifications des formes naturelles d’un terrain en vue de la réalisation de travaux (déblais, remblais, nivellement…).

Tomette : Carreaux en terre cuite utilisés en revêtement de sol.

Travée : Espace situé entre 2 éléments de structure (fermes, poteaux, poutres, murs…).

Trémie : Ouverture créée dans un plancher.

Tuiles : Eléments de couverture en terre cuite. Ils existent en plusieurs dimensions et sont de forme variable (Tuiles mécaniques, tuiles plates, tuiles canal…)

V

Ventilo-convecteur : Un ventilo-convecteur est une unité terminale de climatisation et/ou de chauffage destinée à pulser de l’air à la bonne température dans un local afin de lui apporter la quantité nécessaire en calories/frigories.

Vantail : Partie ouvrante d’une fenêtre ou d’une porte.

Velux : Châssis de toit inscrit dans la continuité du rampant d’une toiture.

Ventilation mécanique contrôlée (V.M.C.) : Système d’aération assuré par un aspirateur électrique permettant généralement la ventilation de locaux humides ou aveugles.

Ventilo convecteur : Appareil de chauffage. Le réchauffement se fait par l’action d’un ventilateur envoyant de l’air à travers un corps de chauffe.

Verrière : Surface vitrée de grande dimension située en toiture ou en façade.

Véranda : Construction vitrée accolée à la construction et permettant l’extension des pièces.

Viabilisé : Se dit d’un terrain sur lequel les travaux préalables nécessaires à la construction (voirie, réseaux…) ont déjà été réalisés.

Vide sanitaire : Vide laissé entre le sol et le dessous de la première dalle. Le vide sanitaire doit être d’une hauteur minimale de 20cm et ventilé.

Vitrage : Ensemble de glace polie.

Vitrage isolant : Ensemble composé de deux glaces polies et d’un intercalaire métallique formant une lame d’air entre les deux glaces (Vitrage isolant thermique).

Voligeage : Ensemble de voliges (planches minces en bois) sur lesquelles sont fixées les couvertures des toits.

X

Xylophage : Se dit des insectes qui vivent dans le bois et s’en nourrissent.

Actualités

Contactez QUALIBAT 

Les champs marqués d'une * sont requis.
* Mentions obligatoires
J'ai une question

chat with qualiboo

FERMER
06:17
Bonjour, je suis QualiBOT, votre assistant virtuel sur le site. Posez moi votre question, ci-dessous: